Choisir avec soin est la version francophone de la campagne nationale Choosing Wisely Canada.
Cette campagne vise à aider les professionnels de la santé et les patients à engager
un dialogue au sujet des examens et des traitements.

Actualités

Plus d’un million d’examens et de traitements médicaux potentiellement non nécessaires sont effectués tous les ans au Canada

Un nouveau rapport révèle que jusqu’à 30% de certains examens, certains traitements et certaines interventions effectués au Canada pourraient ne pas être nécessaires. Les examens et les traitements superflus épuisent les ressources du système de santé, allongent les temps d’attente pour ceux qui ont besoin de soins et entraînent des risques de préjudice.

Le rapport Les soins non nécessaires au Canada, diffusé par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) et la campagne nationale Choisir avec soin, mesure la portée des soins non nécessaires associés   à 8 examens et interventions pratiqués à l’échelle du système de santé. Dirigée par une équipe de médecins, la campagne canadienne Choisir avec soin repose sur un partenariat avec des associations nationales de spécialistes. Elle a pour objectif de formuler, à partir de données probantes, des recommandations sur les examens, les traitements et les interventions non nécessaires et qui ne présentent aucun avantage sur le plan clinique. À ce jour, la campagne nationale Choisir avec soin a diffusé plus de 200 recommandations en la matière.

Le rapport présente aussi des exemples de réussite qui illustrent comment des organismes nationaux, des établissements et des cliniciens de partout au pays ont tiré parti de ces recommandations pour définir et réduire les soins non nécessaires.

Voici quelques points saillants du rapport :

  1. En Ontario et en Alberta, le tiers des patients qui se sont rendus au service d’urgence en raison d’un traumatisme crânien mineur et qui présentaient un risque faible ont passé une TDM de la tête, en dépit d’une recommandation de la campagne Choisir avec soin selon laquelle de tels examens sont superflus, voire préjudiciables.
  2. Au Canada, une personne âgée sur 10 utilise de la benzodiazépine de façon régulière dans le cadre d’un traitement contre l’insomnie, l’agitation ou le Or, certaines recommandations de la campagne Choisir avec soin font état de préjudices associés à l’utilisation à long terme de ces médicaments.

Les cliniciennes et cliniciens de l’Ontario améliorent la qualité des soins en réduisant les soins inutiles : nouveau rapport

En ce qui concerne les tests et interventions médicales, moins est parfois mieux.

Selon un nouveau rapport publié cette semaine, les fournisseurs de soins de l’Ontario s’appliquent à améliorer la qualité des soins en prescrivant moins de soins inutiles dans la province.

Publié par Qualité des services de santé Ontario et Choisir avec soin, le rapport Pleins feux sur les agents de changement – Mise en œuvre des recommandations de Choisir avec soin en Ontario pour l’amélioration de la qualité des soins comprend des exemples de programmes efficaces mis en œuvre par des chefs cliniques pour réduire la prestation de soins inutiles dans les hôpitaux, les cabinets de soins primaires et les foyers de soins de longue durée.

Pour en savoir plus sur les recommandations de Choisir avec soin mises en œuvre par la communauté clinique de l’Ontario, lisez le rapport intégral.

Nouveauté! Un programme ASPIRE en français de 2 ½ jours aura lieu du 29 au 31 mai 2017 à Québec, à la Faculté de médecine de l’Université Laval

Nous sommes ravis de nous associer à l’Institut canadien pour la sécurité des patients, au projet Choisir avec soin (et au CollègeASPIRE french des médecins du Québec pour la formation en français) pour présenter les prochains ateliers ASPIRE (Promouvoir la sécurité des patients dans la formation des résidents), soit du 29 au 31 mai 2017 à l’Université Laval (en français) et du 28 novembre au 1er décembre, à Ottawa (en anglais).

L’atelier ASPIRE est un programme national de formation des formateurs offert aux enseignants, médecins et résidents qui s’intéressent à la sécurité des patients, à l’amélioration de la qualité et à la gestion des ressources. Une fois la formation terminée, les participants repartent avec un projet pour leur milieu de formation/de pratique. Bon nombre d’anciens participants ont été en mesure de mettre en œuvre leur projet dans les six mois suivant leur participation.

Les compétences en matière de sécurité des patients, d’amélioration de la qualité et de gestion des ressources ayant été imbriquées explicitement dans le référentiel de compétences CanMEDS 2015, l’atelier répond donc à un besoin de nos programmes ; il permet au corps professoral d’appuyer les directeurs de programme dans l’intégration de ces nouvelles compétences.

Nous vous serions grés de bien vouloir encourager votre corps professoral, vos directeurs de programmes et vos résidents d’y participer.

Consultez le site Web de l’atelier ASPIRE pour obtenir des renseignements supplémentaires ou pour vous inscrire.

Des questions au sujet de l’atelier ASPIRE ? Communiquez avec nous à l’adresse aspire@collegeroyal.ca ou au 1-800-668-3740, poste 590.

Voir toutes les actualités